isi

Les finances du Standard sont sous contrôle, merci !
Le Cercle dans la Presse

Dans L'Echo, le 12/06/21

Mercredi soir, pour sa première ‘indoor’ après confinement, le Cercle de Wallonie jouait à bureaux fermés dans la loge «Business» du Standard de Liège, dépoussiérée pour l’occasion. Pour assurer ce retour gagnant, Amid Faljaoui avait programmé en tête de gondole rien moins que Bruno Venanzi (photo), introduit par Jean-Pierre Reynders, tête de pont liégeoise du bureau Assar, l’architecte du futur stade «rouche » et de ses nombreux abords. Un projet dont le budget total avoisine 110 millions d’euros. Passablement échaudé ces derniers mois par les allégations par voie de presse concernant les finances du club, qualifiées d’aussi «rouches» que ses couleurs historiques, le propriétaire-président ne s’est pas, comme à son habitude, démonté d’un iota. S’il a cédé les droits TV des matchs de son club à un intermédiaire allemand, c’est juste pour 6 mois, le temps de dégager le cash nécessaire pour rester à flot. Et non, il ne fera pas appel à des formules de financement participatif pour arrondir à la marge ses investissements futurs : «Trop cher pour moi, avec des intérêts de 7-8% à rembourser. D’ailleurs, trois de mes banquiers sont dans la salle. Et je pense qu’ils n’en sortiront pas sans que nous ayons négocié un accord… », souriait-il en boutade juste avant le repas trois services.


isi

Quel Plan de Relance pour la Wallonie ?
CA SE PASSE AU CERCLE DE WALLONIE !